DEMANDE

Gerome ETTZEVOGLOV
Auteur - Conférencier - Consultant
EXPERT EN HYPNOSE
17, rue de l'Hôtel des Postes
06000 NICE
Tél : 04.23.13.09.09

L'hypnose ne se substitue à aucun avis ni traitement médical.
  • Google+ Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Instagram Social Icon

©2017-2019 EUTHYMIX  / MENTIONS LÉGALES

HYPNOSE ET POUVOIR AFFECTIF

01/10/2017

En vue de mieux comprendre les approches de l’hypnose du "langage des sentiments de l’âme", et afin de pouvoir en apprivoiser une partie, voici un extrait de mon livre : "Du Langage des Sentiments de l’Âme, d’Autres Visages de l’Hypnose", Éditions EUTHYMIX, Paris 2017, G. ETTZEVOGLOV
 

LE "POUVOIR" AFFECTIF 

 

"Tout ce qui n’est pas conscient est non-conscient, inconscient ou subconscient."
Globalement pour simplifier, l’inconscient freudien tout comme celui de la psychanalyse et de la psychopathologie clinique est pensé comme un soubassement de la conscience qui serait le siège des dénis et refoulements.
L’inconscient de "la troisième force" (la psychologie humaniste), et celui des constructivistes dont les thérapies brèves font partie (Rogers, Maslow, Rosenberg, Erickson, Jackson, Bateson, Satir, Farrelly, etc.), voient en l’inconscient le siège des ressources et des apprentissages.
Le subconscient de Pierre Janet quant à lui, englobe l’ensemble des processus non accessibles au conscient ; ceux-là relèvent de l’automatisme psychologique.

"Dans ces approches de l'hypnose "du langage des sentiments de l'âme", nous n’attribuons à l’inconscient ou au subconscient aucune utilité particulière autre que celle appartenant à tout automatisme biologique ou psychologique." 
Telle l’homéostasie qui est une fonction automatique régulatrice par laquelle est maintenue une valeur considérée par l’organisme comme "utile" au système. 

 

"L’inconscient ne nous est d’aucun secours dans notre approche, il n’est ni ange, ni démon, ni guide, ni tentateur".

Rappelons ici que l’homéostasie joue un rôle important dans le processus de la dépendance. Quels que soient le niveau de dangerosité de la substance toxique ou non toxique incriminée, et la conscience que le sujet dépendant en a, il lui est réclamé "inconsciemment" (c'est plus fort que sa conscience), et en plus grande quantité, le produit en vue de maintenir une valeur qui est devenue "utile" au système, par un principe d’accoutumance. 

Conscient, inconscient, subconscient, intelligence, connaissances et ego, capitulent facilement devant une pulsion. 
 

"Aucune pensée, aucun système conscient, inconscient ou subconscient, aussi élaborés soient-ils, ne seront aussi puissants qu’un seul et unique sentiment, fut-il bon ou mauvais."

Un seul sentiment vous fera à lui seul déplacer des montagnes, ou plonger dans les abîmes du désarroi. Si dénuée d’émotion, aucune armée de pensées, d’arguments, de discours, de suggestions ou de volontés ne sera à la hauteur d’un seul sentiment ardent.

Combien de fois avez-vous eu la certitude que vos paroles étaient vaines par rapport au soulagement que vous souhaitiez apporter à cet autre qui semblait animé de sentiments douloureux ?

Malgré tous vos efforts, cet Autre s’évertuait à décliner de mille façons différentes ce sentiment qui l’assaillait, le tourmentait et le rongeait de l’intérieur. 

Vous souvenez-vous avoir vous-même entendu ces paroles, ces attentions bienveillantes, ces discours intelligents, rationnels et cohérents qui restaient malheureusement insipides par rapport à ce que vous ressentiez ? 

N’avez-vous jamais connu ces périodes où vous sembliez tout avoir pour être heureux et où, malgré tout, la mélancolie ou la tristesse dominait votre vie ? 

Vous soignant, aidant, combien de patients ou sujets avez-vous rencontrés dans l’angoisse et la souffrance morale alors que socialement, professionnellement et intimement, ils présentaient en tout point l’image universelle de réussite de vie ? 

Et à contrario, combien de personnes ont tout perdu, ont vécu les pires atrocités que la vie puisse réserver à un être, les plus grandes violences et injustices (exode, guerres, traumatismes...) et sont en paix intérieure ? 

 

"Bien entendu, l’on pourrait rechercher, trouver et élaborer de nombreuses théories psychologiques ou métaphysiques pour répondre à ces questions."

Nombreux sont celles et ceux qui ont disserté sur ces questions. De leurs réflexions, pensées et travaux ont découlé de nouveaux axiomes et paradigmes, des théories sur lesquels se sont élaborées de nouvelles pratiques de la relation d’aide. Certaines de ces théories et pratiques sont venues compléter les autres ; d’autres encore s’y sont opposées. 

 

IDENTITÉ AFFECTIVE
 

"Ne vous-êtes vous jamais demandé pourquoi vous ressentiez le besoin de vivre des émotions fortes au travers de la culture, des relations sociales, des loisirs et de vos vies sentimentales ?"

Savez-vous comment une mélodie peut résonner autant et créer de si fortes émotions en vous, alors même que vous n’en comprenez ni les paroles, ni ne pouvez lui donner de sens ? Ou de quelle façon un poème, un tableau, un parfum, un regard peuvent vous bouleverser autant ?
 

"Nous sommes bien plus que la résultante de nos pensées cartésiennes, de nos savoirs, de nos certitudes, de nos rêves ou de nos illusions. Cet ensemble est d’ailleurs une construction fragile et incertaine."

Nous sommes émotions et sentiments. Notre identité profonde, première est affective. Nous ne pouvons et ne devons la renier ou l’éradiquer.

 

"Nous sommes ce que nous ressentons. Le reste n’est qu’une hypothétique construction intellectuelle de soi, des autres et du monde."

L’ego est proportionnellement aussi fragile que démesuré. Il éloigne de la chaleur du coeur affectif et place son otage sous l’emprise glaçante d’un monde devenu plus illusoire que jamais. "Il faut" s’y afficher pour "sembler" exister (réseaux sociaux, etc), pour avoir l’impression d’être (paraître, faire bonne figure, faire semblant, montrer, étaler, etc.). Un monde d’egos qui s'organisent en réseau et se nourrissent de "like", de "followers" et d' "amis" virtuels...
 

"Le rapport à soi-même complice, humble et bienveillant favorise une relation saine à son âme sensitive et son coeur affectif. Mais à quoi bon ?"
Générer de bonnes émotions, c’est produire un bon carburant au coeur affectif qui va à son tour produire des sentiments de qualité. Les bons sentiments de l’âme élèvent l’âme sensitive et par répercussion l’ensemble de son être. 

Les mauvais sentiments de l’âme affaiblissent l’âme sensitive. Affaiblir l’âme sensitive, c’est affaiblir son souffle et son inspiration de vie et par effets collatéraux sôma et psyché.
 

"Tout affaiblissement de l’âme sensitive crée des désordres affectifs qui eux-mêmes ont des effets sur l’ensemble de notre être."

Ces effets s’expriment sous forme d’alertes et messages informatifs : le "langage du désordre" (stress, fatigue, irritabilité, épuisement, angoisses, conduites addictives, dépendances, troubles du comportement alimentaire, douleurs, dépression et problèmes de santé divers.) à écouter et traiter à différents niveaux (affectif, psychologique et médical). 
 

"N’envisager les désordres qu’aux niveaux psychologique et somatique, c’est agir uniquement sur nos structures les plus superficielles ; c’est traiter les alertes et désordres causés par ces alertes."

Il est évidemment important de s’en préoccuper et de les prendre en charge de manière tout à fait conventionnelle.
Il nous paraît tout aussi fondamental de prendre grand soin du "coeur affectif".

 

"Le coeur affectif définit votre personnalité affective et sensible."

"Le psy" travaille sur la psyché, le médecin travaille sur le sôma, le praticien en Hypnose Intégrative® et/ou en Recognition Intégrative® a recours au langage multisensoriel et intensément hypnogène des affects et sentiments de l’âme. Ce langage est centré sur le codage affectif et émotionnel des constructions singulières de réalités individuelles et collectives. Cette approche hypnotique ouvre à de nouvelles formes de communication intra et interpersonnelles (Self Hypnose Flash® en fait aussi partie). Ces formes nouvelles engendrent des réaménagements et transformations profondes par une relance des processus indispensables à équilibre et épanouissement.

Lire la suite

 

Auteur : Gerome ETTZEVOGLOV
Expert en hypnose appliquée aux relations d'aide
​Président du Syndicat Français des Praticiens en Hypnose Intégrative

 

La reproduction totale ou partielle de cet article est permise sous la condition d’intégrer de manière visible dans votre article: « Auteur, G. ETTZEVOGLOV : WWW.ETTZEVOGLOV-GEROME.COM »

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

​À LA UNE

LES DESSOUS DE L'HYPNOSE

4/9/2019

1/3
Please reload

ARTICLES RÉCENTS
Please reload