DEMANDE

Gerome ETTZEVOGLOV
Auteur - Conférencier - Consultant
EXPERT EN HYPNOSE
17, rue de l'Hôtel des Postes
06000 NICE
Tél : 04.23.13.09.09

L'hypnose ne se substitue à aucun avis ni traitement médical.
  • Google+ Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Instagram Social Icon

©2017-2019 EUTHYMIX  / MENTIONS LÉGALES

L'HYPNOSE "HAUTEMENT" INTÉGRATIVE®

17/07/2017

CE QUE NOUS SOUTENONS

Favoriser une relance des processus affectifs vers un résultat défini par le sujet en termes de sentiments, lors d’une interview préliminaire orientée résultat, est la seule mission qu’un praticien en Hypnose Intégrative® ou qu’un praticien en Recognition Intégrative® éthique et compétent s’accorde de mener. Il en va du respect du code de déontologie qui régit sa profession. LIEN
 

Procéder autrement est de notre point de vue, empiéter sur des domaines déjà investis. Seuls les apprentis-sorciers, les irresponsables ou les insouciants procèdent ainsi.
Les connaissances de base en psychologie, psychopathologie et neurosciences, font partie de la culture générale de tout praticien en Hypnose Intégrative® ou en Recognition Intégrative®. Cette culture participe de sa compréhension de certains phénomènes et comportements de l’humain. Cependant, le praticien en Recognition Intégrative s’interdit d’utiliser cet ensemble de connaissances pour évaluer, faire un profil psychologique, établir un quelconque bilan psychologique ou neuro-scientifique ou tout autre diagnostic de quelque nature qu’il soit, en dehors de son champ légal et professionnel de compétences.

 

Tout praticien en Hypnose Intégrative® ou praticien en Recognition Intégrative®, s’impose ces accompagnements dans son champ de connaissances et de compétences, celui de la communication et du langage ; en aucun cas, il ne tente de s’improviser dans un domaine qu’il ne maîtrise pas parfaitement et pour lequel il ne s’est pas formé.

À notre sens, tout praticien intègre et/ou thérapeute de toute obédience, doit s’appliquer la même règle ; elle relève du bon sens mais aussi et surtout de l’éthique la plus élémentaire. 

 

Un patient ou un sujet consulte un praticien ou un thérapeute pour le titre qu’il affiche clairement et pour la formation qu’il a suivie et non pour ce qu’il croit être, ou pense pouvoir faire. Quand le praticien ou le thérapeute procède autrement, qu’il soit aidant ou soignant, il abuse de la confiance qui lui est portée et enfreint les règles éthiques les plus élémentaires. 

Pour ces raisons, parmi ces professionnels, les plus sérieux se perfectionnent au langage et à la communication en plus de leur formation initiale.
 

LE NON-INTÉGRATIF !

 

Lorsqu’un praticien de l'hypnose (hypnothérapeute, hypnologue...) transforme les mots que vous utilisez pour vous exprimer, lorsqu’il les corrige ou les décline en synonymes. Lorsqu’il « suggère » ou impose les réponses à ses propres questions, lorsqu’il vous laisse à peine le temps de répondre avant de formuler une autre question, lorsqu’il vous coupe systématiquement la parole.

 

Lorsque vous ressentez que toute l’attention due à votre consultation est partiellement ou totalement absente.

 

Lorsque l’on vous explique savamment comment vous devez penser ou ressentir les choses. Lorsque l’on vous conte des métaphores pendant que vous devez garder les yeux fermés (alors que vous préfériez les ouvrir). Alors, ayez la certitude que votre praticien de l'hypnose est diamétralement opposé à notre approche intégrative de l’hypnose.

Vos ressentis, sentiments profonds, vos symboles, en somme l’expression sacrée de votre subjectivité, a aux yeux de votre interlocuteur moins de valeur que ses propres certitudes. Ce qui ne veut pas dire que ce praticien est mauvais ; il est dans une pratique de l’hypnose bien étrangère à ce que nous pratiquons et défendons dans cet ouvrage (Du Langage des Sentiments de l'Âme, d'Autres Visages de l'Hypnose, Éditions EUTHYMIX, Paris, 2017, G. Ettzevoglov).

 

UNE AUTRE FORME D'HYPNOSE DANS LA RELATION D'AIDE

 

L’Hypnose Intégrative® dans sa maîtrise et ses formes les plus abouties est la Recognition Intégrative®.
Praticien en Recognition Intégrative® représente le niveau le plus élevé de la pratique de l’Hypnose Intégrative®.

En quelques minutes et sans empressement, avec ou sans hypnose formelle, suivant le choix du sujet et ses attentes, le praticien en Recognition Intégrative® favorise des processus affectifs profonds pour des changements durables. Pour ce faire, il utilise des langages vibratoires et « résonances intégratives » multisensoriels.
Ce haut niveau de pratique de l’approche intégrative du langage est réservé à ceux qui ont étudié, pratiquent et montrent leur compréhension de l’Hypnose Intégrative® telle qu’elle leur a été enseignée. 

 

CE QUE RECOGNITION INTÉGRATIVE® SIGNIFIE

 

« Recognition » est issu du latin « recognitio »177 qui signifie reconnaissance. Nous pouvons aussi lui ajouter le sens de gratitude. Nous l’utilisons pour définir une reconnaissance de, et une gratitude pour soi-même mais aussi et surtout une « Re » cognition à notre « âme sensitive ». 

« Intégratif » est issu du latin « integrare »178 qui signifie à la fois délasser, réparer et renouveler. 

Nous l’utilisons pour définir l’utilisation précautionneuse des subjectivités en vue d’un renouvellement salvateur des affects.

 

UNE PRATIQUE DU LANGAGE AFFECTIF HYPNOGÈNE

 

En définitive, Recognition Intégrative® est une approche du langage qui repose sur une vision particulière de l’humain. Ce dernier se profile en trois grands systèmes élaborés, aux fonctionnements parfaitement autonomes : Sôma, Psyché et Âme sensitive interfèrent entre eux et avec le monde dans des langages bien différents.
Cette approche de la relation d’aide tend à une reconnaissance et une acceptation de soi-même et du monde dans un renouvellement continu, bénéfique et durable, des "sentiments de l’âme".
Pour cela, le praticien en Recognition Intégrative® emprunte uniquement la voie du langage vibratoire du « coeur affectif ». Cette voie naturellement hypnogène repose sur une intentionnalité émotionnelle marquée. Cette intentionnalité induit, par des langages vibratoires multiples des dispositions affectives propices à « transcendance intégrative », « résilience intégrative » et épanouissement.

Le langage verbal dans cette approche ne représente qu’une infime partie du travail. Les mouvements dans l’air ont une résonance intégrative : des geste précis et l’ensemble du langage para-verbal représentent une somme de signes subjectifs élaborés qui sont autant de symboles à vibration émotionnelle. 

Le praticien en Recognition Intégrative® « parle » essentiellement ce langage vibratoire à "résonance intégrative".

Indépendante des pratiques appartenant au champ du sôma ou à celui de la psyché, Recognition Intégrative® peut toutefois compléter leurs connaissances et savoir-faire.
Médecins, psys et thérapeutes se forment à cette intentionnalité et ces langages spécifiques en vue de parfaire leurs pratiques. Il est toutefois inutile d’avoir des diplômes universitaires pour pratiquer Hypnose Intégrative® ou Recognition Intégrative®. 

 

"Seules une âme saine, une profonde et sincère culture humaniste, et l’envie impérieuse d’aider l’Autre sont nécessaires à la pratique de ces approches."   Lire la suite

 

Auteur : Gerome ETTZEVOGLOV
Expert en hypnose appliquée aux relations d'aide
​Président du Syndicat Français des Praticiens en Hypnose Intégrative

 

La reproduction totale ou partielle de cet article est permise sous la condition d’intégrer de manière visible dans votre article: « Auteur, G. ETTZEVOGLOV : WWW.ETTZEVOGLOV-GEROME.COM »
 

Extrait des livres « Du Langage des Sentiments de l’Âme, d’Autres Visages de l’Hypnose », et « Other Faces of Hypnosis", Éditions EUTHYMIX, Paris 2017, G. ETTZEVOGLOV. 

 

NOTES DE BAS DE PAGE

177/ Premier siècle avant J.C. TITUS LIVIUS = inspection / Deuxième siècle après J.C. GELLIUS =  reconnaissance.

178/ Premier siècle avant J.C : Pour Cicéron (106 av. J-C - 43 av. J-C), c’est délasser, reposer, détendre (l’esprit). Pour Lucrèce (98 av. J-C - 55 av. J-C), c’est réparer, remettre en état. Pour Tite Live (59 av. J-C - 17 ap. J-C), c’est renouveler, faire de nouveau.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

​À LA UNE

LES DESSOUS DE L'HYPNOSE

4/9/2019

1/3
Please reload

ARTICLES RÉCENTS
Please reload