HYPNOSE ET DROGUES


Les drogues psycho-actives trouvent leur source dans les premières civilisations humaines.

Les plantes psychotropes sont de puissants vecteurs de transe. Elles sont absorbées ou inhalées pour altérer, inhiber ou amplifier les états de conscience.

Parmi les traces originelles humaines qui nous sont parvenues, nombreuses sont celles qui représentent où évoquent la consommation de substances psychotropes ; elles sont naturellement présentes dans les plantes, les champignons et certains venins.


Les spécialistes datent les premiers usages de drogues naturelles telle l’Amanita muscaria - champignon aux vertus hallucinogènes - aux alentours de sept mille ans avant notre ère.

Les premières intentions plus ou moins instinctives des usages de ces drogues, sont sans doute d’ordre spirituel, divinatoire et médicinal. Les chamans se transmettent ces savoirs par tradition orale.

Plus tard, l’homme dans sa quête du plaisir dénaturera les premières fonctions de ces plantes ; elles deviendront aussi récréatives.


Attention « naturel » ne signifie pas « sans danger ».

Les effets des psychotropes, naturels ou chimiques, entrainent de sérieuses conséquences et parfois des décompensations sévères. Nombre de Français de retour d’initiation au chamanisme, des quatre coins du monde, rentrent chez eux avec de graves problèmes.

Les hallucinogènes engendrent de sérieux troubles dits "syndrome post-hallucinatoire persistant". Les "effets retour" sont assez fréquents. Ils replongent spontanément et brièvement, quelques jours à quelques mois après la prise, le consommateur dans un état second plus ou moins violent ; et ce, souvent au moment où celui-ci y est le moins préparé.


Inutile de souligner ici la variété des modifications de conscience résultant de la consommation plus ou moins accrue d’alcool.

Lorsque vous êtes ivre, vous êtes aussi dans une forme de transe. Les effets de dépendance ne sont jamais très loin et comme nous le savons tous, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé.


En somme, quelles que soient les substances consommées, autorisées ou non, naturelles ou chimiques, lorsque le consommateur modifie son état de conscience ainsi, il est en transe sous adjuvant.


Auteur : Gerome ETTZEVOGLOV

Expert en hypnose appliquée aux relations d'aide

Extrait du livre : "Les Dessous de l'Hypnose en France, Immersion au Coeur d'un Univers Fascinant", Paris, Éditions EUTHYMIX, 2018." G. ETTZEVOGLOV.​

Téléchargement gratuit >


La reproduction partielle ou totale de cet article est permise sous la condition d’intégrer de manière visible sous son utilisation :

"Extrait d'un article de G. ETTZEVOGLOV www.ettzevoglov-gerome.com"

4 vues

DEMANDE

& COMMANDE

CONTACT

PRESSE

Gerome ETTZEVOGLOV
Auteur - Conférencier - Consultant
EXPERT EN HYPNOSE


PALAIS GALLÉAN

5, rue Galléan
06000 NICE

Tél:  06.28.26.31.63

L'hypnose ne se substitue à aucun avis ni traitement médical.

  • LinkedIn Social Icône
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • Instagram

Copyright© ETTZEVOGLOV 2018-2021 - Tous droits réservés - All rights reserved  / MENTIONS LÉGALES